Botswana, le Graal de l’Afrique Sauvage

Aventures en Terres Sauvages

Si l’expression des « premiers matins du monde » a un sens pour vous, vous ne pouvez pas passer à côté d’une expérience au milieu du Bush, bercé par les premiers rayons du soleil.

Une sensation d’aube de l’humanité où chaque espèce animale attend son tour pour manifester sa présence dans cet environnement paradisiaque. Réveillez l’aventurier qui sommeille en vous lors d’un safari au Botswana !

Bon à savoir :
Le Botswana est un pays sauvage mais n’est malheureusement pas adapté aux enfants de moins de 16 ans.
La proximité des prédateurs et certaines scènes de chasse pourraient heurter leur sensibilité.

Au cœur de la savane, partez explorer en 4×4, en pirogue ou même à pied la faune et les grands espaces préservés du pays. Observez les animaux sauvages et vivez en communion avec la nature.

Véritable joyau de l’Afrique Australe, le Botswana est composé d’encore 40 % de terres laissées à la vie sauvage.
Vous ne pourrez pas rester insensible aux magnifiques couchers de soleil sur la savane, un verre de votre boisson préférée à la main, entouré des éléphants qui traversent les zones marécageuses du Delta de l’Okavango…

Carte du Botswana

Quand partir :

La meilleure période pour découvrir le Botswana est de mars à novembre. Une très haute saison de juin à septembre en saison sèche permet une observation de la faune plus facile, et la montée des eaux du delta arrive en général fin avril. Mars et novembre restent merveilleux pour ceux qui veulent se faire plaisir avec un budget plus raisonnable.

Nos coups de cœur

Chief Island

La plus grande île du delta de l’Okavango, l’île Chief (70 km de long et 15 km de large) est ainsi nommée car elle était autrefois la seule réserve de chasse du chef local.
Élevée au-dessus du niveau de l’eau par l’activité tectonique et par les termitières géantes, c’est ici qu’une grande partie de la faune du delta recule à mesure que le niveau de l’eau monte.
En tant que telle, l’île abrite ce qui pourrait être la concentration la plus riche d’animaux sauvages au Botswana.

C’est le delta de l’Okavango comme vous l’avez toujours imaginé. Des marécages bordés de roseaux, de prairies et de forêts claires permet un spectacle digne d’un documentaire sur la faune sauvage.
Sans surprise, l’île abrite certains des lodges et camps de tentes les plus exclusifs d’Afrique.

Moremi Game reserve

Bienvenue dans la plus ancienne section protégée du delta de l’Okavango au Botswana.

L’explorateur David Livingstone a quitté la région de Moremi en 1848. Cent ans après que l’explorateur l’ait qualifié de « pays plein de rivières », l’environnement et la faune de la région de Moremi étaient menacés.
C’est grâce au peuple Batawana, audacieux et local que cette zone a été proclamée Moremi Game Reserve en 1963, faisant d’elle la plus ancienne et la première réserve protégée du delta de l’Okavango. En signe de gratitude, la réserve porte le nom des membres de la tribu Batawana, du chef Moremi III et de son épouse.

Maintenant, c’est l’une des réserves les plus diversifiées avec des surprises partout, même pour les voyageurs africains les plus aguerris.

La réserve de Moremi protège les zones centrale et orientale du delta de l’Okavango. En combinant des zones plus sèches et des cours d’eau, les contrastes sont étonnants. Imaginez des vues de la faune, de la savane autour des rivières, où des éléphants et des hippopotames s’éclaboussant dans les lagons.
Souvent appelée le « jardin d’Eden », la réserve de Moremi offre une excellente observation de la faune toute l’année et de superbes paysages de savane, de plaines inondables, de rivières sinueuses, de lagunes, de forêts denses (où se cachent des léopards et des lycaons).

Profitez de l’opportunité de placer les « Big Five » au complet devant l’objectif de votre appareil photo; Éléphants, hippopotames, buffles, gnous bleus, impalas, lechwe rouges, girafes, impalas – ils aiment tous faire un plongeon dans les eaux douces de Moremi.
N’oubliez pas de lever les yeux: le guépard timide aime traîner sa mise à mort fraîche en haut des arbres pour savourer son repas sans être dérangé.
La réserve Moremi vous garantira une expérience africaine inoubliable, de la manière la plus naturelle et intacte possible.

Chobe National Park

Un des meilleurs parcs nationaux du Botswana. Ce parc national unique offre la particularité de plusieurs expériences de Safari au milieu d’une faune abondante.
Un large choix de lodges vous permet de sélectionner un niveau de prix et de confort à la mesure de votre budget.

Bordé du fleuve Chobé qui fait face à la Namibie, vous pouvez varier le type de safari pour une expérience encore plus enrichissante.
Que ce soit en 4×4 pour observer les lions qui chassent les grands troupeaux, vous ne pouvez pas passer à coté du safari en bateau au coucher du soleil. En effet les animaux se laissent approcher de très prêt, prenant votre bateau pour une souche flottante.

Quand le niveau de l’eau est haut il n’est pas rare de voir les éléphants nager ou se restaurer presque totalement immergé à quelques mètres de votre embarcation. 
Enfin c’est un paradis pour les amoureux des oiseaux qui nichent le long du fleuve, ou perchés sur des buffles offrants des clichés de toutes beautés.
Seul bémol, accessible en 1 journée depuis les chutes Victoria, le succès de ce parc ne le met pas en valeur en haute saison par sa sur fréquentation.

Central Kalahari Game reserve

C’est la réserve la plus grande et de loin la plus reculée d’Afrique australe.
Il couvre une superficie de 52000 km2 et fait du kalahari central la deuxième plus grande réserve du monde. Au Botswana, les opérateurs locaux appellent le Kalahari central « CKGR ».
L’immensité du désert du Kalahari central est écrasante lors de votre première visite et chaque visiteur doit être bien préparé.
La connaissance du parc est nécessaire et des véhicules bien entretenus et bien équipés sont essentiels au bon déroulement de votre Safari.

Il est donc très imprudent de voyager seul dans le centre du Kalahari et un safari guidé est fortement recommandé.
Visiter le Kalahari central nécessite une planification rigoureuse et une bonne connaissance de la région car il faut savoir prévoir :

  • L’approvisionnement nécessaire en carburant
  • La juste quantité d’eau pour boire, se laver, nettoyer et doit être correctement transportée
  • Un bon équipement de récupération pour votre véhicule
  • Une nourriture adaptée et rationnée
  • Un matériel de camping adapté

Vous l’aurez compris, si vous cherchez un coin de paradis éloigné du tourisme de masse, vous l’avez trouvé.

Une particularité de ce parc est qu’il est idéal en saison des pluies si vous n’avez que de décembre à mars pour aller au Botswana. En saison sèche il est plus difficile d’y voir des éléphants qui se seront rapprochés du fleuve au nord ou du Delta.
Les avertis ont tous lu le livre de Mark et Delia Owens, le cri du Kalahari qui relate de leurs aventures à Deception pan dans les années 70.

Parc national de Makgadikgadi Pans

La réserve de Makgadikgadi Pans, une mare salée d’une superficie de 3 900 km² est située au milieu de la savane sèche du nord-est du Botswana. C’est l’un des plus grands salins du monde.

Le Pan est tout ce qui reste de l’ancien lac Makgadikgadi. Situé au sud-est du delta de l’Okavango et entouré par le désert du Kalahari, Makgadikgadi n’est techniquement pas un seul Pan mais de nombreux Pans avec un désert de sable entre les deux, Les Pans eux-mêmes sont des déserts salés dont la seule vie végétale est une fine couche d’algues bleu-vert et ou très peu d’animaux sauvages peuvent exister.

Ici pendant la saison sèche la réserve est parcourue de vents chauds et forts et uniquement parsemée d’eau salée.
Mais après la pluie, le Pan devient un habitat important pour les animaux migrateurs comme les gnous et l’une des plus grandes populations de zèbres d’Afrique, mais aussi pour les grands prédateurs qui s’en nourrissent.

La saison des pluies amène également des oiseaux migrateurs tels que les canards, les oies et les grands pélicans blancs. Le Pan de Soa abrite d’ailleurs l’une des deux seules populations reproductrices de flamants roses en Afrique australe.

Vous trouverez essentiellement des camps de tentes et des lodges dans ce parc.
Partez en safari observer les oiseaux, visiter la Gweta, et tenter les promenades à pied en brousse.
Vous pourrez ainsi croiser une grande variété d’espèces comme l’élan, le lion, le zèbre, le guépard, le gemsbok, le springbok, le bubale rouge, le bushbuck, la girafe, le steenbok, l’éléphant et bien d’autres encore.

Notre coup de cœur lodge : le Sanctuary Stanley’s Camp

Situé sur une concession privée de 105 000 Hectares, Stanley’s Camp permet une « expérience safari » authentique.
A seulement 15 minutes en avion taxi de Maun, au milieu d’ébènes et d’arbres à saucisses, les merveilles naturelles de la région changent constamment au fil des saisons.
Le paysage passe d’un vert luxuriant lorsque la pluie coule sur les hautes terres angolaises, à une savane sèche lorsque le désert du Kalahari voisin resserre son emprise sur le terrain.

Pourquoi choisir ce lodge ?


Avec un charme unique de camp de toile en pleine nature, sa position sur un espace privé vous donne la garantie d’un safari exclusif loin des réserves ouvertes au public.
Très abordable en début et fin de saison, la qualité de ses safaris n’a rien à envier aux Lodges de grand luxe puisqu’il se situe dans la même concession.
Le lodge est tellement bien intégré dans son environnement que la proximité avec les animaux est permanente.

Mes plus belles rencontres se sont faites à Stanley’s :

A chacun de mes passages un éléphant, que je reconnais à son encoche dans l’oreille droite, vient me rendre visite et communique avec moi.
Il reste un moment face à ma tente pour m’écouter parler. Quelque chose me dit que lui aussi me reconnait maintenant…   

Un autre matin des Hyènes sont venues jouer avec les tables et les chaises de la piscine!
Il a fallu leur courir après pour ne pas qu’elles ne les emportent !

Vous l’aurez compris si vous voulez une immersion totale dans la nature sauvage, Stanley Camp est votre prochaine expérience Safari. Parmi les activités proposées comme le safari à pied ou le Mokoro, vous aurez une opportunité unique de passer une journée avec des éléphants grandeur nature.

Doug et Sandy Groves ont passé 30 ans à étudier ces fantastiques animaux et vous faisaient vivre une expérience extraordinaire en compagnie de Jabu et Morula, deux rescapés de l’exploitation animale. l’activité “marche avec les éléphants n’est malheureusement plus possible pour le moment car Doug nous a quitté cette année à la suite d’un accident de brousse. Je vous invite à aider l’association si vous souhaitez que cette formidable expérience puisse continuer.

Découvrez nos expériences

Vivre l’expérience
terres sauvages

Rencontrons-nous et créons ensemble un voyage digne de vos rêves les plus fous !

info@terres-sauvages.ch 
+41 (0) 22 320 50 80

Et vous, quelle sera votre aventure en Terres Sauvages ?

10 + 1 =

close

Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Follow by Email
Twitter
Instagram
Whatsapp