ICELAND, le feu sous la glace

Découvertes au bout du Monde

Si vous n’êtes pas adeptes des grosses chaleurs ou de farniente sur une plage, si vous aimez les grands espaces sauvages et ne croiser personne d’autre que des moutons ou des chevaux, alors l’Islande est faite pour vous.

A seulement 4 heures de vols direct de Zurich, vous serez parachutés dans un autre monde quasi lunaire où la glace et le feu se rencontrent pour former une île.

L’Islande n’est pas seulement une île, c’est une atmosphère que Jules Verne a très bien décris dans son « voyage au centre de la terre ». Chaque vallée que vous traverserez vous apportera son lot de surprises.

Vous passerez d’une plaine verdoyante presque fluorescente bordée de cascades magnifiques à un désert noir cendre où aucune vie ne semble exister.
Le temps d’une pause déjeuner, tout se change en hiver et la plaine noire deviendra blanche, recouverte d’une fine couche de neige qui disparaitra quelques heures après.
Il est dit qu’en Islande vous vivez les 4 saisons en une journée, c’est une expérience mainte fois vécue.

Bon à savoir :
Le 4X4 reste le meilleur moyen de percer les secrets de l’intérieur de l’île si vous savez vous en servir.
Sinon un programme guidé avec des véhicule adaptés sera le meilleur choix. Idéalement un 4×4 équipé d’une cellule de camping vous permettra de camper ou vous voulez, quand vous voulez.
Sinon vous trouverez des logements chez l’habitant ou des campings partout très bien entretenus.

Parmi les principales activités à ne pas louper on trouve l’observation des baleines, la randonnée sur des glaciers, l’observation des Geyser en activité, les bains nature dans les rivières chaudes, la descente au cœur d’un volcan, la balade en bateau sur une lagune glaciaire, la balade en motoneige, la randonnée à cheval….

Vous l’aurez compris il vous faudra plus d’une semaine pour découvrir ce magnifique pays.

Carte des centres d'intérêts en Islande

Quand partir ?

L’Islande se visite toute l’année. Les activités telles que motoneiges, raquettes, raid en 4×4 spécialisés, observations de aurores boréales, traineaux à chiens se pratiquent essentiellement l’hiver de novembre à avril.

Pour les activités estivales il est a noter que les hauts plateaux sont ouverts de fin juin à fin septembre. En effet de nombreuses routes (pistes) ne sont ouvertes parfois que début juillet.

Nos coups de cœur

REYKJAVIK

aurores boreales sur l'église hallgrimskirkja
La rue Klapparstigur avec la fierté gay peint couleurs arc-en-ciel en Islande
vue aérienne sur l'eglise hallgrimskirkja à Reykjavik
Vieux port à Reykjavik

Reykjavík est le point de départ naturel de toute visite en Islande, et ce n’est pas sans raison. La capitale est mondialement connue pour sa culture, son histoire et sa beauté naturelle sur tous les fronts.

Le centre-ville de Reykjavík est le noyau islandais de la scène culturelle et artistique islandaise.
Le jour, la culture du café règne en maître, avec le bourdonnement animé des conversations. À l’arrivée du soir, les gens commencent à se régaler dans les excellents restaurants de la ville, où des plats typiques sont servis avec de délicieux agneaux frais, des fruits de mer ou du gibier sauvage.

Reykjavík est à la fois cosmopolite et toute petite, vibrante et sophistiquée, jeune de cœur et pourtant chargée d’histoire.

De nombreux monuments, nouveaux et anciens, valent également le coup d’œil, y compris le centre de musique et de conférence récemment construit en bord de mer, Harpa.
Heureusement, tout est à proximité, musées, galeries, théâtres, cafés et piscines par exemple. En tant que telle, la ville est peut-être mieux explorée à pied ou à vélo.

Le rythme et l’énergie palpitante par des événements animés maintient Reykjavík vivante et passionnante. Les gens sont souvent surpris et impressionnés de voir à quel point la culture, l’art et les activités prospèrent dans la ville.

De nombreuses excursions d’une journée peuvent également être effectuées dans les montagnes environnantes, les glaciers, les volcans et les sources chaudes.

On a aimé « Macareux pêche et baleine » ou les 3 activités se pratiques au cours de la même sortie en bateau. A faire par temps calme pour être sûr de voir des baleines.

Notre coup de coeur hébergement : le Ion Adventure Hotel

aurores boréales sur le ion hotel adventure
aurores boréales sur le ion hotel adventure

À moins d’une heure de route de l’agitation de Reykjavík et sur fond de majestueux champs de lave montagneux, l’ION Adventure Hotel est une expérience inoubliable. Que vous recherchiez un bain tranquille et émouvant sous les aurores boréales, une randonnée difficile à travers un ancien glacier ou une journée de pêche à la mouche dans de nombreuses rivières glacées – à l’ION Adventure Hotel, ce n’est qu’un souhait. L’emplacement d’ION près de la route du «Cercle d’or» en fait le point de départ idéal pour explorer le riche patrimoine de l’Islande, sa flore et sa faune robustes et ses innombrables possibilités d’aventures extrêmes. 

LE SUD

Des chutes d’eau magnifiques aux grands glaciers, le sud de l’Islande regorge de nature. La route du Cercle d’Or reliant Þingvellir, Gullfoss et Geysir en fait une destination très populaire, car ces trois endroits sont incontournables pour tout visiteur en Islande depuis des siècles. 

Plus à l’est le long du rivage, vous trouverez la cascade de Skógafoss, la lagune glaciaire de Jökulsárlón, le glacier de Vatnajökull et plusieurs autres merveilles naturelles.

Des excursions sur la lagune peuvent se faire sur place et vous pourrez toucher de la glace vieille de plusieurs centaines de millier d’années entouré de phoques joueurs.

Pour les amoureux de randonnée, la vallée du Landmannlaugar est un endroit indispensable à découvrir. Attention elle se mérite car l’accès au « camp de base » qui fournit un camping et un gite n’est accessible qu’aux véhicules de type 4×4 tant il y a de gués à traverser.

De nombreuses balades sont possibles au départ du site qui vous emmèneront dans des paysages fantastiques à la rencontre de nombreux lacs d’acide ou de  fumerolles volcaniques.

Il est préférable d’avoir un guide car à certains endroits la pierre est tellement chaude que l’on pourrait cuisiner dessus.

Le Sud est riche en histoire et en culture. Les événements sont commémorés de nombreuses manières le long de la côte et plusieurs musées de la région célèbrent les coutumes et le patrimoine islandais. Avec une grande partie des produits agricoles du pays provenant de la région, le sud est également un beau témoignage de la culture de la restauration islandaise.

L’EST

Il y a tellement de choses à explorer dans l’est de l’Islande. Les plus grandes formations de rhyolite d’Islande directement accessibles depuis une zone habitée sont celles autour de Borgarfjörður Eystri, tandis que d’impressionnantes chambres magmatiques remplies de gisements minéraux colorés peuvent être visitées de l’intérieur. Expérience impressionnante.

Pendant les mois d’été, l’est de l’Islande devient un centre créatif pour les artistes et les jeunes de toute l’Islande et de l’étranger, car une variété de festivals de musique et d’art ont vu le jour et se développent régulièrement ces dernières années.

Les possibilités de randonnée et d’équitation sont également nombreuses, y compris dans des zones inhabitées étendues mais bien cartographiées.

Seyðisfjörður est le port d’entrée du ferry Smyril Line depuis l’Europe. Il abrite une scène artistique vibrante émergeant dans le contexte d’un village du 19ème siècle. En effet, l’Est a une riche histoire artistique, car le paysage de la région est vraiment riche en couleur. L’un des artistes les plus appréciés d’Islande, le peintre Jóhannes Sveinsson Kjarval, a grandi dans la ville de Borgarfjörður eystri, où il a créé certaines de ses œuvres les plus mémorables et où un musée commémore désormais sa vie.

LE NORD

cascade de Godafoss
cascade Dettifoss

Le nord de l’Islande est vraiment une terre de contrastes avec ses longues vallées et péninsules, ses montagnes, ses champs de lave et ses collines lisses découpées par des rivières. Comme on près du cercle arctique dans les latitudes du nord, le soleil de minuit est invariablement inspirant.

De nombreuses villes du Nord sont vouées à la vie marine. Le musée de la baleine Húsavík et le centre du phoque à Hvammstangi sont deux options pour les visiteurs. Tout près, dans la partie nord du parc national de Vatnajökull, se trouvent l’impressionnant canyon d’Ásbyrgi, ainsi que la cascade Dettifoss, la plus puissante d’Europe. Le lac Mývatn voisin et ses zones humides environnantes regorgent d’une variété exceptionnelle d’oiseaux aquatiques et de formations rocheuses.

Le nord abrite la deuxième plus grande zone urbaine d’Islande, Akureyri, située dans le plus long fjord d’Islande, Eyjafjörður. Akureyri, riche en culture et en histoire, possède un charmant centre-ville regorgeant de maisons en bois de la fin du XIXe siècle. En été, les golfeurs peuvent profiter du soleil de minuit à l’Open de l’Arctique. Le nord de l’Islande abrite également de nombreuses villes côtières historiques.

LE CERCLE DE DIAMANT peut être décrit comme un magnifique circuit de 250 km dans le nord-est de l’Islande, qui comprend certains des sites les plus étonnants et des paysages surnaturels.

Ces 5 destinations clés incluent le Goðafoss historique et pittoresque, les paysages surnaturels bleus et verts du paradis naturel du lac Mývatn, l’énergie blanche incontrôlable de Dettifoss, la cascade la plus puissante d’Europe, le merveilleux canyon d’Ásbyrgi en forme de croissant et de Húsavík la capitale de l’observation des baleines en Islande avec les mers d’un bleu profond.

LES WESTFJORDS

L’isolement a fait de cette région une nature sauvage relativement préservée. Largement inhabités, les fjords de l’Ouest islandais sont fréquemment distingués par les guides de voyage comme une destination d’excellence et sont un incontournable pour tout explorateur motivé.

Hornstrandir est situé dans le coin nord-ouest des Westfjords, une péninsule inhabitée et une réserve naturelle qui est un havre de paix pour le renard arctique ainsi qu’une variété d’oiseaux. La falaise aux oiseaux de Látrabjarg, sur le côté ouest des Westfjords, qui en plus d’accueillir près de la moitié de la population mondiale de certaines espèces d’oiseaux, est également le point le plus occidental de l’Europe. Le spectaculaire Dynjandi, un ensemble de cascades d’une hauteur cumulée de 100 mètres, est un autre incontournable.

La tradition et le patrimoine jouent un rôle important dans la culture de la région. La forte relation avec l’océan est évidente dans la cuisine régionale et le folklore est aussi vivant dans les Westfjords que partout ailleurs en Islande, avec des musées dédiés à la sorcellerie, aux monstres et autres créatures de la mer.

L’OUEST

L’ouest est l’une des régions les plus diversifiées géologiquement. Ses merveilles naturelles sont un échantillon presque exhaustif de tout ce que l’islande a à offrir, allant des volcans endormis et des majestueuses cascades à une variété de flore et de faune infinie.

C’est un monde où la culture, la nature et l’histoire se complètent, créant une expérience unique. Cette vaste zone se compose de fjords, vallées, cratères, glaciers et volcans. De grandes randonnées se trouvent autour d’Akranes et de Hvalfjörður, avec la montagne Akrafjall et la plus haute cascade d’Islande Glymur à moins d’une heure de Reykjavík. Visitez la propriété de l’écrivain médiéval Snorri Sturluson à Reykholt et découvrez le bain géothermique artificiel dans lequel il a souvent dû laisser son esprit vagabonder. Ou découvrez l’impressionnant poète viking Egill Skalla-Grímsson.

Découvrez le magnifique paysage et la faune du parc national de Snæfellsjökull, le seul parc national d’Islande qui atteint la mer ou le volcan Glacier mystique Snæfellsjökull a inspiré les artistes et les poètes à travers les siècles, étant l’un des sept plus grands centres énergétiques sur Terre. Snæfellsjökull est le décor du Voyage de Jules Verne au centre de la Terre.

De Snæfellsnes, vous pouvez traverser jusqu’à Dalir, berceau des grands explorateurs : Eirík le Rouge et son fils, Leif the Lucky, le premier Européen à mettre le pied en Amérique.

LA PENINSULE DE REYKJANES

La péninsule de Reykjanes regorge de merveilles naturelles, en plus du célèbre Blue Lagoon et d’un éventail de phares.

Elle compte plusieurs zones géothermiques à haute température, dont trois ont été exploitées pour produire de l’électricité. Dans l’exposition sur l’énergie géothermique dans les champs de lave de Hellisheiði, les visiteurs peuvent en apprendre non seulement sur l’énergie géothermique, mais aussi sur l’histoire géologique locale fascinante.

Le paysage spectaculaire et accidenté comprend des cratères volcaniques, des grottes, des champs de lave, des eaux géothermiques et des sources chaudes, en plus d’une variété de restaurants, de musées, d’églises ou de phares.

Ici la jonction entre les plaques tectoniques européenne et américaine de la croûte terrestre est plus visible et compréhensible que partout ailleurs. Il n’est donc pas étonnant que la péninsule soit désormais désignée comme le géoparc de Reykjanes, qui en plus d’être un paysage à admirer et à étudier est également un véritable foyer d’activités récréatives.

Découvrez nos expériences

Vivre l’expérience
terres sauvages

Rencontrons-nous et créons ensemble un voyage digne de vos rêves les plus fous !

info@terres-sauvages.ch 
+41 (0) 22 320 50 80

Et vous, quelle sera votre découverte au bout du Monde ?

4 + 9 =

close

Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Follow by Email
Twitter
Instagram
Whatsapp