Safari blanc en Alaska

Découvertes au bout du Monde

L’Alaska, État de la démesure

État américain situé au nord est du Canada, l’Alaska offre à ses visiteurs les sommets les plus hauts d’Amérique du Nord, les parcs nationaux les plus vastes et une faune plus riche que dans n’importe quel autre État américain. Véritable réserve de trésors naturels, vous serez époustouflés par ses glaciers, fjords, rivières et forêts profondes.

Explorez l’Alaska en famille et apprenez à connaître ses habitants et ses lieux ! Un large éventail d’activités est proposé pour satisfaire toutes les envies et tous les goûts. À deux pas du cercle polaire, l’Alaska abrite également une diversité animalière incroyable. De quoi vous proposer des safaris inédits pour vous créer des souvenirs inoubliables !

Carte des coups de coeur en Alaska

Nos parcs coups de cœur

Denali National Park and Preserve

Denali est le parc national le plus célèbre et aussi le plus visité d’Alaska.
Il tient son nom du Mont Denali (6194 m) qui signifie « le plus haut » en langue amérindienne Athabascan. La montagne fut connue pendant plus d’un siècle sous le nom de Mont McKinley, du nom du candidat à la présidence américaine en 1896. Mais le nom originel de cette montagne sera réinstitué par le président Barak Obama en 2015, au grand soulagement de la Nation Athabascan, fière de son héritage ancestral.

Le Mont Denali est connu pour sa beauté sauvage, son climat extrême et sa situation géographique arctique, à seulement 400 km au sud du Cercle Polaire. Cela en fait l’un des sommets les plus difficiles à escalader au monde et un Graal à conquérir pour tous les férus de sports extrêmes. 
L’écosystème du parc est si exceptionnel qu’il est classé réserve de biosphère par l’Unesco depuis 1976.
Les glaciers couvrent 16% de la surface du parc où l’on trouve aussi des forêts, des lacs, des sommets. Cet immense territoire de nature à l’état pur est extrêmement préservé.

Denali abrite une quarantaine d’espèces de mammifères. Terrain de jeux des caribous, mouflons, élans, marmottes, il est aussi le territoire des coyotes, renards, loups et surtout des ours noirs et des célèbres grizzlys !
Des séjours sont organisés pour l’observation des animaux dans leur habitat naturel. Les passionnés d’ornithologie seront également aux anges car le parc abrite l’une des plus riches réserves d’oiseaux au monde, avec quelques 130 espèces !
Du printemps à la fin de l’été, de nombreuses espèces migrent dans la région, dont le cygne siffleur et bien sûr l’aigle royal.

Kenai Fjords National Park

Orque en Alaska

Le parc national de Kenai Fjords comprend quelques 40 glaciers, abrite environ 23 espèces de mammifères marins et presque autant d’espèces d’oiseaux. L’eau, le vent et la glace ont forgé ses sublimes paysages de fjords bien sûr, mais aussi de baies et d’abris rocheux où se prélassent pingouins, macareux, phoques et lions de mer. C’est dans ces eaux qu’évoluent aussi les loutres de mer, marsouins, baleines à bosses et orques, véritables seigneurs de ce territoire.

Le parc demeure un incontournable pour tout voyageur souhaitant découvrir les glaciers. Des randonnées sont organisées sur le champ de glace de Harding. Bear Glacier est le plus impressionnant, mais seul le glacier Exit est accessible par la route.

La visite de Kenai Fjords se fait bien évidemment en bateau, ou en kayak pour les voyageurs chevronnés. S’extasier devant la majesté des glaciers se jetant pratiquement tous dans la mer jusqu’au fond des fjords, est simplement subjuguant.

Chugach State Park

Zone naturelle protégée, ce parc abrite principalement la chaîne de montagnes Chugach, le lac Eklutna, la rivière Eagle et une partie du splendide fjord Turnaway Arm dont le tracé naturel compte parmi les plus beaux points de vues panoramiques en Alaska.

La faune est omniprésente et l’on recense plus de 45 espèces animales au sein du parc avec entre autres, l’élan, le cerf et le mouflon. Certaines espèces protégées sont aussi présentes au sein du parc comme l’ours brun ou le lynx du Canada.

Avec plus de 110 sentiers praticables, le parc fait le bonheur des amateurs de randonnées et des amoureux de sports de plein air. Il est possible de s’adonner aux joies du VTT, de la pêche (avec permis) ou de l’équitation.

Katmai NTL Park

Le parc national de Katmai compte 14 volcans en activité dont le Novarupta et le Mont Katmai qui a donné son nom au parc. Après l’éruption impressionnante du Novarupta en 1912, des milliers de fumerolles et de gaz jaillirent des cendres. Naquit alors celle que l’on appelle désormais la « Vallée des Dix Mille Fumées ». Elle est constituée de paysages lunaires et est cernée de forêts, lacs et montagnes. Cette nature exceptionnelle forme un écosystème extraordinaire et unique au monde.

De nombreuses espèces animales vivent dans le parc : élans, loutres, renards rouges, loups, lynx, coyotes… Mais le parc national de Katmai est surtout mondialement réputé pour ses quelques 2000 ours bruns. Les voyageurs venus du monde entier se rendent du côté de Brooks Falls afin d’observer les mammifères qui viennent se nourrir de saumon frais pendant la migration d’été. Leur technique de pêche est assez impressionnante et les visiteurs seront sans aucun doute épatés par le spectacle ! Ainsi nourris de protéines et graisses indispensables à leur survie durant le rude hiver, les ours bruns peuvent mesurer de 2m50 à 3 mètres, et peser jusqu’à 800 kilos !

Tongass National Forest

La forêt nationale de Tongass est la plus grande forêt américaine et elle est protégée au niveau fédéral. Elle couvre 80% du sud-est de l’Alaska, incluant Juneau, la capitale d’Etat. Elle comprend également les monuments nationaux classés de Misty Fjor et d’Admiralty Island. Sauvage, majestueuse, constituée de lacs, fjords, glaciers, peuplée d’ours, de baleines, de cerfs, survolée par l’aigle royal… Elle constitue un écosystème exceptionnellement riche et diversifié.

De nos jours, la forêt de Tongass représente la plus importante réserve de grands arbres des États-Unis, mais aussi un tiers des forêts pluviales tempérées qui subsistent sur la planète. Un bonheur pour les amateurs de nature à l’état pur !

Glacier Bay National Park

Glacier Bay est situé dans le Sud-Est de l’Alaska, à environ 150 kilomètres de Juneau, la capitale d’Etat. Il est nommé réserve biosphère par l’Unesco en 1986 et est classé au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1992. S’étendant sur plus de 13.000km², ses paysages sont évidemment constitués de champs de glace mais aussi de fjords spectaculaires. Environ un cinquième de sa superficie abrite une réserve marine, où évoluent des espèces menacées, telles que la baleine à bosse ou l’otarie de Steller, communément appelée lion de mer.

À l’intérieur du parc, le Mont Fairweather culmine à 4600 mètres et l’on compte 12 glaciers représentant la plus grande concentration de glace au monde sur une telle surface. Les sentiers de randonnées sont extrêmement rares et il est vivement recommandé de découvrir le parc par les eaux, car seul le bateau permet d’accéder aux fjords et aux rivages. Glacier Bay abrite une faune abondante et typique de l’Alaska, qu’il est possible d’observer lors d’excursions : le célèbre grizzli, l’ours noir, l’élan et le loup. Evidemment la faune marine n’est pas en reste et l’on peut voir lors des croisières les lions de mer, baleines et orques évoluant dans leur habitat naturel, pour le plus grand plaisir des amoureux de nature sauvage.

Glacier Mendenhall

Le glacier et ses environs font partie d’un territoire protégé au sein de la Mendenhall Recreation Area et de la forêt nationale de Tongass. Les voyageurs peuvent découvrir le glacier lors de survols en hélicoptère organisés au départ de Juneau. Les opérateurs locaux proposent également d’atterrir sur le glacier, de s’y balader, d’y pique-niquer aux beaux jours, ou encore de l’explorer lors de balades à chiens de traineaux.

Les plus aventureux tenteront la randonnée jusqu’à la grotte souterraine : trésor caché du glacier, façonnée par l’eau, elle dévoile un spectacle magique constellé de reflets et de 50 nuances de bleus. Lors de ces tours, les guides naturalistes locaux font évidemment partager leurs connaissances et expériences mais ils évoquent également le réchauffement climatique et sensibilisent les voyageurs à la conservation du glacier.

Wrangell St Elias National Park

C’est le plus grand parc national américain avec ses 53.321 km². Pour se représenter son immensité, il faut imaginer 6 fois la taille du parc de Yellowstone ! Quatre grands massifs montagneux se rejoignent dans le parc : les Wrangell, les Chugach, l’Alaska Range et les St-Elias. Neuf des seize plus hautes montagnes des Etats-Unis sont ici, dont le mont St-Elias, second sommet du pays qui culmine à 5.489 mètres.

Wrangell St Elias National Park est mondialement réputé pour ses champs de glace, dont le gigantesque Bagley Icefield. On dénombre dans le parc près de 150 glaciers qui constituent la plus importante zone glaciaire du monde en dehors des pôles. Il est possible de partir en randonnée sur les glaciers vers des explorations de grottes, lacs et cascades. Seulement 2 routes traversent ce territoire immense, à Nabesna au nord et à McCarthy-Kennicott dans le centre-ouest. C’est d’ailleurs à McCarthy-Kennicott que se trouve le Visitor Center où les rangers et les guides spécialistes rencontrent les voyageurs.

Mine de Kennecott

Nos villes coup de cœur

Ketchikan

Si vous arrivez par une croisière remontant le fameux « passage intérieur », ce fjord qui est la frontière naturelle entre la Colombie Britannique au Canada et le territoire américain, alors Ketchikan sera votre porte d’entrée en Alaska. En effet, Ketchikan est la toute première escale des navires remontant vers le Nord, et elle est donc une introduction à l’Alaska pour beaucoup de voyageurs qui tombent de suite sous son charme.

Bourgade pittoresque de bord de baie, son panorama est digne d’une carte postale : une fois débarqué sur le port touristique, le voyageur découvre, adossée à une forêt de conifères, une jolie marina aux maisons sur pilotis et hydravions amarrés, des façades de bois colorées aux multiples teintes, et bien sûr les montagnes enneigées en toile de fond. Située dans le détroit de Tongass, et appartenant au chapelet d’îles de l’Archipel Alexandre, Ketchikan est surnommée « la capitale mondiale du saumon » et elle possède une longue histoire dans l’industrie de la pêche, la première conserverie de saumon en Alaska ayant été fondée ici en 1885.

Juneau

Juneau est la seule capitale du monde qui n’est pas reliée par la route à son Etat. En effet, on ne peut arriver à Juneau que par avion ou par bateau. Cernée par le Mont Juneau, le Mont Roberts et le détroit de Gastineau, la situation géographique de la ville est simplement sublime et son atmosphère est plaisante. Les voyageurs arrivent souvent par le port et la marina, et ils visitent Juneau majoritairement en été lors d’une escale de croisière.

Visitez à pied le petit centre-ville qui possède un cachet particulier mêlant architecture pionnière et contemporaine. Souvent les promenades terminent sur l’artère commerçante et historique de South Franklin Street où l’on trouve toutes sortes de petites boutiques locales, bars et restaurants. Cernée par l’eau de toutes parts, Juneau est le paradis pour les sorties en bateau. On peut notamment naviguer en direction du majestueux Fjord de Tracy Arm où glaciers et animaux sauvages raviront les amateurs.

Sitka

Située sur l’île Baranof, Sitka est une petite ville pleine de charme. Son petit centre historique se visite à pied et l’on peut y voir encore aujourd’hui quelques édifices à l’architecture typiquement russe et reconnaissables à leurs dômes, ainsi qu’une ancienne église orthodoxe. A cela se mêlent de jolis bâtiments de l’époque pionnière et de très belles demeures contemporaines sur pilotis en front de marina, ce qui confère à Sitka un charme tout particulier.

La ville fait face à l’océan Pacifique et au majestueux Mont Edgecumbe, volcan endormi dont la silhouette rappelle étrangement celle du Mont Fuji au Japon. Il est évidemment possible de faire toutes sortes d’activités de plein air dans la région comme la pêche au saumon, le kayak, les randonnées, ainsi que des croisières d’observation des baleines, orques et ours bruns. Des survols en hydravion sont également proposés aux visiteurs, et vue du ciel, cette nature leur apparait encore plus spectaculaire.

De par sa diversité historique, Sitka accueille de nombreux évènements culturels ou artistiques, comme le festival de musique contemporaine, les représentations du ballet russe ou le festival de l’héritage amérindien. Les voyageurs peuvent aussi se rendre au Sitka National Historical Park où l’on trouve notamment des totems édifiés par les Nations amérindiennes Tlingit et Haida.

Anchorage

Anchorage est située au sud de la partie centrale de l’Alaska. Elle est en fait enclavée entre les deux bras du Cook Inlet et les imposantes Montagnes Chugach qui offrent à la ville une magnifique toile de fond. Les températures moyennes en été varient de 13 °C à 26 °C et de -15 °C à 1 °C en hiver ! Avec son slogan « Life Big Wild », traduisez « Grande Vie Sauvage », Anchorage possède une riche et unique combinaison mêlant nature sauvage et vie urbaine moderne. Elle propose à la fois de nombreuses activités citadines : restaurants, boutiques et musées. Mais bien sûr également une vie résolument tournée vers la nature.

10.946 hectares de parcs municipaux, 400 km² d’espaces verts qui lient la ville à la nature sauvage environnante : préparez-vous à un grand bol d’air !  Il n’est d’ailleurs pas rare d’apercevoir dans les environs des ours, des grizzlis ou des élans. Vous pourrez y découvrir un large éventail de circuits, d’excursions et d’activités en plein air au travers de glaciers, fjords, montagnes, vallées, mais aussi de volcans actifs et inactifs.

Découvrez nos expériences

Vivre l’expérience
terres sauvages

Rencontrons-nous et créons ensemble un voyage digne de vos rêves les plus fous !

info@terres-sauvages.ch 
+41 (0) 22 320 50 80

Et vous, quelle sera votre découverte au bout du Monde ?

1 + 11 =

close

Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Follow by Email
Twitter
Instagram
Whatsapp